RSS

LA FAUTE BÊTE D’UN ROI, UNE LEÇON POUR L’INTERNAUTE CHRÉTIEN

10 Jun
LA FAUTE BÊTE D’UN ROI, UNE LEÇON POUR L’INTERNAUTE CHRÉTIEN

Ezéchias en eut de la joie, et il montra aux envoyés le lieu où étaient ses choses de prix, l’argent et l’or, les aromates et l’huile précieuse, tout son arsenal, et tout ce qui se trouvait dans ses trésors: il n’y eut rien qu’Ezéchias ne leur fît voir dans sa maison et dans tous ses domaines. (Esaïe 39: 2 – LSG) 

À un moment où les nouvelles technologies nous permettent d’ouvrir tous les battants de nos portes au monde entier, les lamentables conséquences de cette maladresse d’Ézéchias (un roi qui marchait pourtant avec Dieu) devraient nous servir de leçon.  

Une rare occasion qui lui était offerte pour témoigner de la compassion de Dieu à son égard après sa guérison miraculeuse fut sacrifiée par l’exposition orgueilleuse de ses richesses éphémères et de son arsenal de guerre. Du coup, l’homme qui avait promis à Dieu de marcher humblement devant sa face a fait (sans s’en rendre compte peut-être) tout le contraire de ce que son bienfaisant guérisseur attendait de lui (Esaïe 38:15). 

Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies nous avons la possibilité de nous faire accompagner partout par nos amis, nos proches, nos connaissances et même les inconnus. Nos moments les plus intimes, les plus personnels peuvent en un rien de temps parcourir toute la terre. Les gens n’ont nullement besoin de parcourir des milliers de kilomètres pour venir admirer nos trésors. Nous sommes devenus littéralement hyper-connectés. Via cette minuscule caméra de notre Smart phone, on peut voir tout notre univers si nous ne nous imposons pas des limites. 

Que Dieu nous donne d’avoir une attitude raisonnable par rapport aux biens éphémères qu’Il a dans sa grâce laissés tomber dans nos mains. Résistons à la tentation de les exposer sur les places publiques afin d’attirer vers nous les regards, pour orienter les gens vers l’oeuvre merveilleuse de Dieu à travers nos vies. Si aux yeux du monde ces choses permettent qu’on nous voit autrement et qu’on nous attribue quelques points d’estime et des marques d’admiration, elles peuvent aussi devenir une écharde nuisible dans notre relation avec Dieu. 

Point n’est besoin d’être un expert pour constater que même des pasteurs et des serviteurs de Dieu connus se sont lancés dans cette ronde parfois honteuse.Tous les détails de leur quotidien sont sur les réseaux sociaux sans aucune réserve, tandis que les jeunes de leur assemblée sont en quête de modèles sérieux à imiter. Il est triste de voir que plus d’un sortent leur portable à l’heure de la prière dans le culte dominical pour poster des photos sur leur profil en y ajoutant: “en pleine adoration, par exemple”. Le peuple est connecté au ciel et leur leader…

Pour conclure, voici quelques questions que chaque chrétien internaute doit apprendre à se poser: 

1) Tout ce que je met sur mon profil glorifie-t-il vraiment Dieu? 

2) La recherche de sa gloire est-elle ma priorité? 

3) Ma liberté d’expression devient-elle le seul maître de ma vie? 

4) Suis-je prêt à rester peu connu pour mieux faire connaître mon Dieu?

Auteur Franck DORISTIL

  
Welcome to our webradio site ! Clic here.
To download our radio programs, clic here !

 

Tags: , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: