RSS

Monthly Archives: March 2014

UN ORDRE INCONTOURNABLE: VA CHERCHER TON MARI !

VA CHERCHER TON MARI !
Il y a des événements de la vie dont on ne peut pas se permettre de ne pas parler. À vouloir essayer de se taire, on risque de se faire remarquer tôt ou tard par les émotions qu’ils peuvent susciter. Les exemples en sont nombreux, mais citons seulement la réussite à un examen officiel, la rencontre incroyable de celui ou de celle avec qui on passera le reste de ses jours, ses fiançailles, son mariage, l’arrivée de son premier bébé, etc. Tous ces événement peuvent être considérés soit comme strictement personnels et privés tout dépend des personnes en présence desquelles l’on se trouve, soit tout à fait publiques et on en parle sans hésitation aucune.

Qui ne se souvient pas de ces jours où parler de son âme soeur était comme un réflexe, une démarche automatique ? On en parlait tellement des fois que certains membre de notre entourage pouvaient s’interroger sur notre sobriété. (J’exagère peut-être). Pourtant cette personne qui occupait la plus grande place dans nos discours peut au fil du temps devenir ( ou l’est malheureusement déjà) une question à éviter, classé définitivement dans les affaires trop privées. L’enthousiasme des tous premiers jours est transformé en un mutisme absolu: “Ne m’en parle plus ! Cela ne regarde que moi.”

En observant la composition de nos assemblées chrétiennes, il est évident que la présence féminine est plus forte que celle de la gente masculine. Bon nombre de nos soeurs franchissent tous les dimanches les parvis du temple soit seules soit accompagnées de leurs enfants. Certaines, compte tenu de leurs capacités exercent pas mal d’activités au sein de l’église. Mais, un sujet que personne n’ose leur aborder avec elles afin d’éviter les surprises est celui auquel Fondateur et la tête de l’Église a fait allusion à la Samaritaine: La question de son mari:
“Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici. La femme répondit: Je n’ai point de mari. Jésus lui dit: Tu as eu raison de dire: Je n’ai point de mari. Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. En cela tu as dit vrai. (Jean 4:13, 14, 16-18 LSG)”

Il n’est dit nulle part dans la Bible que chaque femme doit absolument avoir son propre mari. Toutefois. Quand on a annoncé publiquement qu’on en a un, quand toute une communauté s’est déplacée pour honorer une invitation, quand des promesses d’engagement ont été prononcées, les gens commettront-ils un délit en s’interrogeant sur le mari ?

Réduire son mari au silence, l’écarter de son environnement pour donner l’impression d’être seule ou pour se sentir plus à l’aise fait- il justice à la relation harmonieuse qui droit exister dans un couple ? Les excuses ne manquent pas pour justifier cette solitude voulue: on n’a pas la même éducation, ll parle un peu trop, il ne sait pas s’habiller, son style est trop ringard, etc.

Puisse Dieu intervenir dans cette situation plus qu’alarmante afin de faire luire la flamme de l’unité et de l’amour dans les couples ! C’est ainsi que l’on verra la splendeur de cette relation image de celle de Jésus-Christ avec Son église. Quand le “moi” s’effacera un peu pour laisser plus de place au “nous”, cette institution divine qu’est le mariage retrouvera également son éclat.

Qu’il en soit ainsi !

Amen !

Mon site: http://www.radioeben-ezerinternationale.com

 
Leave a comment

Posted by on March 15, 2014 in Uncategorized

 

Tags: , , , , , , , , ,

 
%d bloggers like this: