RSS

LE PHÉNOM’AIME QUI MÈNE: OH J’AIME ! EN SUIS-JE SÛR ?

“Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom. (Luke 21: 17 – LSG)”

Après des mois d’observation et d’analyse, j’ai constaté un phénomène tout nouveau sur les réseaux sociaux qui n’a sans doute laissé personne indifférent. Ce phénomème a fait son apparition avec les mots “j’aime” ou “like”. Normalement, on pouvait croire que ces vocables avaient rapport avec la qualité d’une publication quelconque, sa teneur, sa pertinence. Mais ,si au tout début les choses se passaient apparemment ainsi, au fur et à mesure que le temps passe, leur sens évolue et ils subissent d’énormes changements. De nos jours, le verbe aimer en langage RS (réseaux sociaux) n’a pas toujours rapport avec la teneur ou la qualité d’une publication que ce soit une vidéo, un chant ou une photo. Ce petit “like” ou “j’aime” coûte beaucoup plus cher qu’on le croirait. C’est une nouveau moyen de paiement, une sorte de couronne de gloire, un signe de popularité. Il ne faut surtout pas s’attendre à le voir au-dessous  de n’importe quel article ou publication. Le “j’aime” est définitivement un outil dont on se sert pour exprimer d’abord sa propre existence, pour faire sa propre promotion. C’est donc une nouvelle forme de billet de banque que l’on ne sort pas à tors et à travers ou n’importe comment de son porte-feuille. Avant de cliquer, on observe  ce que cela peut rapporter et si c’est bien la place idéale pour se mettre en valeur, attirer l’attention sur sa propre personne.

Je vous propose ce petit test: “Allez dans votre liste d’amis ou contacts votre réseau préféré, vérifiez bien le nombre. Parmi cette quantité, observez bien le nombre de personnalité, de pasteurs, d’artistes, de spécialistes de tout genre, de croyants confirmés, etc. Essayez de comparez la présence des gens qui réagissent sur vos publications au nombre des personnes que vous avez comme amis. À votre grande surprise, vous verrez, en jetant un oeil sur d’autres profile que les “likes” et le commentaires dépendent surtout de la position sociale, du physique, des études voire l’endroit ou vivent les gens.

Un artiste, un homme politique ou un pasteur très connu peu un beau matin en se réveillant poster sur son mur un message très banal du style: “Bonjour les amis, petit déjeuner délicieux…” ou encore: “Journée de bronzage à la plage” ou encore: “Petite ballade à Paris”. Et dans les secondes qui suivent ce post, les likes et les commentaires tombent comme de la grêle du ciel. L’on peut se demander: “Mais qu’est-ce qui a d’édifiant, de surprenant dans ces simples phrases confirmant un état purement temporaire et éphémère? Comme nous venons de le signaler, ces likes sont comme des pastilles colorées que les amis (es) collent sur ces publications pour faire leur propre publicité. Sans utiliser de longues phrases, ils disent silencieusement: “Regardez, un tel ou untel est mon ami, je figure sur son profil, on y lit même mon commentaire. N’est-ce pas chouette?

Une vidéo ou une photo postée par un inconnu mais qui peut faire mourir de rire obtiendra des milliers de likes et des commentaires aussi hilarants que la publication.
C’est actuellement l’un des critères qu’utilisent certains réalisateurs pour sélectionner les artistes de demains. Il leur suffit d’en collecter une quantité étonnante pour qu’ils confirme leur notoriété. Mais où se situe le petit chrétien par rapport à tout cela?

Nul besoin de vous dire que toute cette hypocrisie crée un climat ou la jalousie et l’orgueil ne peuvent pas s’offrir le luxe d’être absentes. Comment voudriez-vous qu’un mur où les likes foisonnent et où les commentaires tombent comment les arbres de l’Amazone ne déclenche pas un peu de jalousie d’une part et de l’orgueil d’autre part? Seuls ceux qui sont bien imbus de leur objectif ainsi que des réalités du paysage, sauront prendre les choses avec prudence et beaucoup de recul.

Quelle doit donc être l’attente du croyant qui veut utiliser cette outil moderne de communication comme une aide pour son mynistère, sans se laisser prendre dans ce piège? L’important est de ne pas travailler pour attirer l’approbation de la foule. Depuis le temps des prophètes, en passant par celui de Jésus et de ses disciples jusqu’à aujourd’hui, l’admiration n’a pas été du côté des porteurs de la vérité. Si dans certains cas elle a pu l’être, c’était à titre provisoire ou temporaire. Une homme de Dieu couvert de gloire depuis ici-bas doit impérativement s’interroger sur sa gloire à venir. Jésus n’a jamais promis l’admiration de la foule à ses disciples. Il les a au contraire préparés pour accueillir à coeur joie la haine, la perscution, la prison et même la mort à cause de son nom: “Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.”

Êtes-vous parfois tentés de prendre un peu de temps pour compter vos likes vos dislikes et vos commentaires afin de vous positionner par rapport aux autres: qui es le plus aimé, le plus connu, qui a plus de côte? Pense à la grosse erreur de David quand il a décidé de faire le comptage de tous les soldats de son armée. Une opération apparemment anodine qui a pourtant provoqué la colère de Dieu. Toute opération qui consiste à renforcer notre moi, mettre en évidence nos réalisations personnelles, nos exploits, nos succès bref, notre propre gloire, ne sera nullement vue du ciel. Notre relation avec le Seigneur, notre écoute de son Esprit habitant dans nos coeurs nous permettra de comprendre quand la ligne est sur le point d’être franchie.

Que Dieu dans sa grâce nous aide à nous positionner par rapport au tendances de notre société présente dans le cercle des croyants mais glorifiant peu son nom ! Aimons-nous les uns les autres, encourageons et exhortons-nous mutuellement en faisant attention pour ne pas transformer nos relations en fond de commerce avec les “likes” comme du vrai likide (liquide). Que Dieu dirige nos coeurs vers la connaissance de son amour, le vrai, afin de pouvoir aimer comme Il nous a aimés et nous aimera éternellement !

Qu’il en soit ainsi !

Amen !

Nous attendons votre visite sur nos sites:

La radio: http://www.radioeben-ezerinternationale.com

Le podcast: http://www.radioeben-ezerinternationale.podomatic.com

 
Leave a comment

Posted by on September 1, 2015 in Uncategorized

 

TRIOMPHE PASCAL

TRIOMPHE PASCAL
Elle est vide la tombe où gisait le Maître, la Vie !
Comme Il l’a annoncé: la mort n’a nul pouvoir sur Lui.
Il est sorti vainqueur de ce combat libérateur
Qui donne accès au ciel à nous qui étions des pécheurs.

Satan a fait la fête en le voyant sur cette croix.
Pour lui, c’était la fin du salut, son sujet de joie.
Mais, oh alléluia, son calcul était erroné,
Le plan du Créateur jamais ne pouvait échoué.

Chantez ! Dansez chrétiens ! Le Roi est désormais vivant.
Il règne dans les cieux les yeux rivés sur Ses enfants.
Là, auprès de Son Père, Il intercède en leur faveur,
Balayant les mensonges du Diable, l’accusateur.

Il reviendra bientôt comme Il l’a un jour annoncé,
Non comme un doux Agneau mais en un Lion courroucé.
Ceux qui ont méprisé Sa grâce au moyen de la foi
Seront tous condamnés pour l’éternité cette fois.

Merci, ô Rédempteur, pour l’oeuvre parfaite et bénie
Que tu as accomplie afin de nous donner la vie !
Reçois ce doux parfum de notre sainte adoration
Auteur incontestable de notre justification !

Auteur Franck DORISTIL
Matin du 5 Avril 2015
29665161_10214046764994537_5598256931977067957_oMon site: http://www.radioeben-ezerinternationale.com

 
Leave a comment

Posted by on April 6, 2015 in Uncategorized

 

LE PROTOTYPE PARFAIT (Appel d’offre xxxy):

UNE CRÉATURE SIMPLEMENT MERVEILLEUSE

Vous est-il déjà arrivé de prendre un être humain, de l’observer sous tous les angles pour voir tout ce qui n’y va pas afin d’en proposer un prototype qui correspondait mieux à ce que vous auriez aimé qu’il soit ? Pardon ? Je ne vous entends pas. Ne vous hâtez surtout pas de répondre, car la marche arrière ne sera pas possible.

Quelle est donc votre image ou votre conception de l’humain parfait ? Un être dont le comportement, le fonctionnement et l’apparence répondrait à toutes vos exigences. En quelques sortes, un autre vous-même. Dans le modèle actuel (sans tenir compte des superficialités telles que: origines, culture, apparence, statut social, etc.) qu’est-ce qui dans ses différentes fonctions vous semble inconvenante et nécessiterait soit une suppression, une substitution ou une amélioration ? Par quoi pensez-vous la remplacer et comment envisagez-vous son fonctionnement d’après, puis le comportement de tout l’ensemble par rapport à ce changement ?

Vu le niveau incroyable de la connaissance actuelle, vous avez sans doute pensé au banc pour le tester, le valider et aussi imaginé un dispositif de secours au cas où vos circuits refuseraient de fonctionner comme prévu.

Quant à moi, alors que vous vous débrouillez pour dénouer ce long fil qui risque de vous épuiser grandement, pour passer à autre chose, compte tenu des limites de mon dérisoire savoir, je ne peut que reprendre ces paroles du sage et humble psalmiste en m’écriant: « Je te loue Père de ce que je suis une créature si merveilleuse. »

Auteur Franck DORISTIL

De la Philosophie Rustique ou Paysanne

 
Leave a comment

Posted by on April 3, 2021 in Uncategorized

 

LES INAUDIBLES CRIS DE VRAIS SOUFFRANTS (Extraits)

LES INAUDIBLES CRIS DE VRAIS SOUFFRANTS

S’il est des choses qui d’habitude entrent dans une vie avec fracas et turbulences, tel n’est pas le cas de la pornographie. Son arrivée se fait avec ruses, mensonges et discrétions. Son but est surtout de ne pas se faire remarquer ni se faire prendre pour ce qu’elle est vraiment. Elle sait donc se munir des plus fines astuces pour franchir les portes les plus soigneusement fermées sans susciter le moindre soupçon. C’est aussi pour cette raison qu’il est souvent trop tard quand on se rend vraiment compte que l’on est sous son emprise. Lors de la première rencontre avec ce monstre déguisé en un doux et fragile agnelet, son visage réel et ses traits répulsifs ne se voient pas. Il faut du temps pour remarquer son profil impitoyable ainsi que les invisibles menottes dont elle est toujours munie afin de lier pieds et nains, dès le premier jour, celui ou celle qui ose faire en sa compagnie « juste un bout de chemin ». Ce qui est le plus troublant, c’est qu’en s’installant dans une vie, son règne ne se limite pas que sur les sentiments et le désir de sa proie. Son territoire cible est avant tout la volonté et l’intelligence ou le bon sens. Dès qu’elle arrive à s’assujettir ces facultés supérieures (si j’ose dire), la porte lui est ouverte pour régner en maître sur quelle que soit la personne, peu importe son éducation, ses valeurs ou sa position sociale. Ses griffes acérées sont intelligemment camouflées dans du velours de peur que sa victime n’imagine pas sa souffrance future quand elles seront enfoncées dans sa chair ensanglantée. Horrible diriez-vous ! Toutefois sachez que ces mots ne sont nullement à la hauteur de la souffrance qu’endurent les prisonniers de la pornographie. De nombreux témoignages sincères le confirment. L’ambivalence dont sont peints les murs de leur demeure et qui constitue leur univers les empêche de mettre le doigt sur la plaie qui est la leur en vue d’une juste identification qui aboutirait à des soins efficaces. (À suivre)

Auteur Franck DORISTIL

 
Leave a comment

Posted by on April 2, 2021 in Uncategorized

 

LA PORNOGRAPHIE, LES ÉTAPES VERS LA VICTOIRE

VERS LA VICTOIRE SUR LES IMAGES SUGGESTIVES ET LES FILMS PORNOGRAPHIQUES

Aujourd’hui, la pornographie devient tellement présente dans notre société qu’elle constitue une nouvelle forme de dictature. Des personnes de toutes les couches sociales luttent en silence, sans cesse et désespèrent pour se libérer de son emprise. Des couples ont vu leur union voler en éclats à cause de sa présence sous leurs toits. Certains ont fait diverses tentatives pour s’éloigner de sa séduction, néanmoins, sa capacité d’envahir l’esprit est d’une force telle que l’aide d’une tierce personne ou d’experts s’avère souvent nécessaire. Le plus difficile est la peur du qu’en dira-t-on qui amplifie la honte de faire part de sa souffrance, son esclavage pour recevoir une aide efficace.

Pourtant, ces habitudes sont comme des menottes placés aux poignets d’un suspect. Il lui est impossible de se les enlever tout seul sans se faire très mal.

Dans ce blog, nous proposons quelques modestes conseils à ceux qui sont dans cette situation et qui aspirent à la délivrance. En voici la liste:

1. Confiez à Dieu votre Smartphone et votre ordinateur pour qu’il les sanctifie.

2. Considère-les comme des instruments vous aidant dans votre service et non comme des corps étrangers qui ne concernent que votre vie séculière ou matérielle.

3. Supprimer les liens relatifs de vos favoris sans aucun ménagement.

4. Nettoyer l’historique des derniers sites visités ayant rapport avec le sujet sans égard pour une éventuelle nostalgie.

5. Bloquer les liens intempestifs reçus dans les pubs les suggérant.

6. Prenez le contrôle de votre téléphone et de votre ordinateur en décidant sur quels sites se rendre.

7. Placer volontairement votre écran dans un endroit où d’autres personnes de la maison peuvent à tout moment le voir.

8. Ne prenez pas le risque d’ouvrir les jolis mails proposant des rendez-vous vidéos ou sur des sites.

9. Demandez poliment aux personnes qui ont l’habitude de vous transférer ou de vous envoyer de tels liens d’arrêter de vous en envoyer,

10. Supprimez de votre liste les contacts qui insistent à vous faire partager de tels liens en dépit de votre requête.

11. Imposer des limites à votre curiosité de plein gré. Sans votre contrôle elle peut devenir une obsession.

12. Éviter de vous isoler lorsque vous n’avez rien n’a faire.

13. Se nourrir de la parole de Dieu afin de contrecarrer les mauvaises pensées.

14. Parlez-en à quelqu’un qui vous inspire de la confiance pour en faire un sujet de prière.

15. N’abandonnez jamais même en réalisant que c’est plus fort que vous.

Je puis tout par Celui qui me fortifie

De Franck DORISTIL pasteur pour la RCEI

Site officiel: http://www.radioeben-ezerinternationale.com

 
Leave a comment

Posted by on March 30, 2021 in Uncategorized

 

UNE QUESTION D’ITINÉRAIRE

TROP DE CHEMINS, PAS DE CHEMIN

La plus grande difficulté que l’on peut rencontrer lorsque l’on est en voyage est souvent dû à la multiplicité de chemins que l’on peut emprunter. Ce qui crée pas mal de confusions. Le jour où l’on arriverait à supprimer tous les itinéraires bis, toutes les variantes, toutes les voies sans issues pour n’en laisser qu’une seule, une vraie, une sûre pour que l’on puisse se rendre aisément où l’on veut, sans avoir besoin d’aide, le gain de temps serait très très loin de toute espérance. Car, il ne sert à rien d’avoir mille chemins qui mènent tous à Rome s’il faut perdre des heures, des jours, des mois ou des années pour effectuer un trajet ne durant normalement qu’un clin d’oeil.

Dans ce contexte particulier, lorsque quelqu’un se permet de crier haut et fort et avec assurance devant toute une multitude: « Je suis LE chemin… (Jean 14:6) », sans le déclarer ouvertement, il se propose aussi en la même occasion comme LA solution par excellence à tous les problèmes de circulation dans cette vie et dans l’autre égale. Par ailleurs, s’agissant d’une destination pas comme les autres, les affluences devraient normalement faire exploser tous les compteurs existant. Les gens de toutes les couches sociales, de toutes les cultures et de toutes les origines devraient se bousculer pour venir même y poser leurs pieds en exultant non sans fierté et avec un grand soulagement : « Je l’ai fait ! ». Toutefois, du fait que ce Chemin unique, à la grande déception « des fous du volants » n’est pas du tout large et spacieux mais plutôt étroit et sinueux, (Mathieu 7:13,14) peu sont ceux dont le bon sens permet de le voir, d’entendre sa voix et de le suivre.

Quand aux autres, ils empruntent sans nulle surprise la spacieuse autoroute et y roulent à tombeau ouvert, mais pour se rendre où à votre avis ? À Rome ? Pas du tout. À Paris ? Loin delà ? À Memphis ? Je ne plaisante pas du tout. C’est triste de le dire, mais je vous le dit quand même: C’est vers l’enfer qu’ils foncent tout droit et le savent très bien et s’en moquent.

Dans la Géhenne. Là où il n’y a que des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 24:41; 13:50) Là où les vers ne meurent point et où nul n’arrive à étancher sa soif. C’est triste ! Non ? Si oui, quelle est votre attitude à l’égard de Ce chemin unique ? Moi, je l’ai emprunté dès ma tendre enfance et j’y suis encore avec mes quelques blancs de cheveux. N’était-ce pas son aide, je ne sais pas ce que je serais devenu. Si personne ne veut l’emprunter, moi j’y reste avec ma famille, mes parents octogénaires, mes oncles, mes tantes, mes cousins, mes cousines et d’innombrables amis et connaissances. J’ai même l’impression que vous êtes la seule personne su monde à ne pas comprendre la chance qui est la vôtre de pouvoir choisir cette route, disons mieux: cet Homme pour Ami (car il s’agit de Jésus). Ce chemin unique qui conduit à la vie éternelle et au Père. Bon, il ne s’agit que d’une simple impression. Vous êtes sans doute bien plus intelligent, plus sage qu’on pourrait l’imaginer. Vous n’allez surtout pas attendre d’être dans l’autre monde pour vous dire: « Si j’avais su. » 

En voulant attendre pour voir si tout cela est vrai, il sera déjà trop tard. C’est donc aujourd’hui et maintenant qu’il faut décider (Hébreux 3:7,8).

Auteur Franck DORISTIL

De la Philosophie Rustique ou Paysanne 

 
Leave a comment

Posted by on March 27, 2021 in Uncategorized

 

QUI NE SAIS PAS DIRE: PAPA, MAMAN ?

AU SUJET DE LA PRIÈRE:

Alors qu’elle devait être considérée comme (et est d’ailleurs) le plus bel et le plus passionnant exercice de communication (car reliant un être fini, mortel, conçu et né dans le péché au Très-Haut, indescriptible, infini, saint et immortel), si l’on ne reste pas sur ses gardes en faisant très attention, certains prieurs professionnels laisseraient croire que la prière est un concours d’éloquence ou d’art oratoire réservée à une élite. On trouve même des bouquins de prières toutes faites préparés presque sur mesure pour ceux et celles qui cherchent à (ou essayeraient de) s’adresser au Créateur qui pour plus d’un est aussi le Père, un Père. 

A-t-on (à votre connaissance) déjà écrit des livres pour apprendre aux enfants de tout âge à s’adresser à leurs parents ? Leurs dialogues avec ces derniers ne commencent-ils pas dès le berceau, par des gestes, des sourires, des clins d’œil et des silences aussi ? Et peu importe l’âge, cet échange n’est jamais constitué de sermons respectueux des moindres règles grammaticales. Les fautes, les lapsus, les cafouillages (et que sais-je encore ?) y sont bien venus. Tout y passe sans difficultés et sans cassure. 

Mais alors, pourquoi l’enfant du Seigneur est-il bien des fois si embarrassé quand ( soit prévu d’avance ou par surprise) on lui demande instamment de bien vouloir adresser quelques mots provenant du fond du coeur à son Père céleste à lui, notre Père à nous aussi ? Oublie-t-il  en ce moment précis ce qu’on entend vraiment par les vocables père, mère fils ou fille? 

Hélas ! Pour compliquer la question, ceux qui gèrent les affaires du temple (voyez-vous de qui il est question ici ?) ne nous facilitent vraiment pas la tâche car, la liste virtuelle mais officielle de ceux et celles qui sont jugés à même d’être les heureux élus pour prier dans telles et telles cérémonies n’est elle pas pré-établie ? En effet, dans quelles grandes évènement religieux où têtes pleines, jolies cravates et beaux costumes se rivalisent fera-t-on l’honneur à un simple et peu instruit fidèle de se prêter (même si son coeur en serait bien disposé) à cet humble mais aussi très ou trop noble exercice ? 

Et enfin, paroles savantes, figures de réthorique et concordance des temps (en temps), sur le sol retombent comme un tas de pierres sans même avoir eu le temps de toucher la toiture de l’édifice. 

Comprendra-t-on donc maintenant pourquoi tant de « prières » restent et resteront encore sans réponse ? Elles sont en fait adressées non au Père céleste (Papa) mais à l’auditoire friande de belles paroles (Oh ! Quelle belle prière ! C’était super ! Formidable ! J’aimerais bien prier comme vous). Et l’auteur aussi n’en est pas moins fier. 

Aimez-vous prier ? Savez-vous prier ? Voulez-vous apprendre à prier pour de vrai ? Bon exercice à tous !

Auteur Franck DORISTIL 

De la Philosophie Rustique ou Paysanne 

 
Leave a comment

Posted by on March 25, 2021 in Uncategorized

 

ÊTES-VOUS DU GENRE QUESTION OU RÉPONSE ?

ÊTES-VOUS DU GENRE QUESTION OU RÉPONSE ?

« Ce qui est remarquable, étonnant, surprenant et même admirable chez de rares auteurs (surtout en philosophie), c’est leur âme ressemblant des fois à celle d’un tout petit enfant (tout mignon) posant des questions en chaînes à son père(papa), à sa mère (maman), (ses parents). En réalité, le bambin sait bien (en est-il déjà conscient à cet âge ?) qu’il n’arrivera pas à saisir le sens même le plus basique de certaines des réponses auxquelles il semble aspirer,  et son attitude dans bien des cas montre d’ailleurs qu’il n’en a même pas vraiment besoin. Pourtant, le fait d’extérioriser le mouvement de son être intérieur à travers  ces multiples interrogations lui donne l’impression de grandir instantanément pour se libérer de son ignorance relative, même si tel n’est pas forcément le cas. Ne peut-on pas ainsi dire qu’il s’agit d’un exercice d’épanouissement, voire d’ennoblissement qui peut être très gratifiant ? Cela étant, au lieu de s’évertuer sans cesse à chercher ou à trouver les réponses bien plus complexes à telles ou telles questions  pour n’en proposer que de rudimentaires et dérisoires éléments (chose qui risque de saboter le peu de modestie que l’on avait), ne serait-il pas mieux de se les reposer humblement, mais tout autrement ? ». Sachant que certaines réponses se trouvent dans la forme active de la même phrase au grand chagrin du curieux (ce qui peut aussi le mettre en colère), ne vous étonnez jamais si certains ont la hantise d’oser se les poser juste une fois. Loin de moi de considérer tous les questionneurs comme des humbles ! Néanmoins, il faut quand même un brin d’humilité pour exposer en plein jour ses questionnements, surtout quand ils touchent au divin. 

Auteur Franck DORISTIL 

De la Philosophie Rustique ou Paysanne 

 
Leave a comment

Posted by on March 23, 2021 in Uncategorized

 

L’INTERVIEW EN CHAIR ET EN OS #2

L’INTERVIEW EN CHAIR ET EN OS

L’un des plus grands rêves de quelques artistes (pour ne pas dire de la majorité des artistes) est celui de réaliser un jour jour une belle interview que l’on pourra écouter et réécouter sur les ondes d’une radio bien connue, lui permettant de propulser son travail fait avec patience, amour et aussi avec pas mal de sacrifices. Malgré la rareté de ce privilège, de nombreux artistes arrivent à se l’offrir sans trop de difficultés. Si pour certains, à force d’habitudes et d’exercices (et aussi à cause de leur notoriété) le succès est toujours au rendez-vous, ce n’est pas toujours le cas pour d’autres. Dans le tiroir du programmateur radio se trouvent des interviews qui s’imposent comme des chefs-d’œuvres, tandis que d’autres peuvent ne pas susciter trop d’intérêts. Pourtant, dans les deux cas, il s’agit d’une succession de questions et de réponses suivant soit une certaine logique chronologique, soit lancées de façon spontanée sans trop de préparation.

Il faut savoir qu’une interview est une sorte de voyage. L’animateur ou le journaliste est l’accompagnateur qui va chercher l’artiste dans son univers pour le conduire vers son auditoire qu’il connaît plus ou moins bien. Le but principal de ce voyage n’est ni plus ni moins que permettre aux auditeurs de trouver au moins une raison pour encourager l’artiste, le soutenir voir parler de lui à d’autres personnes de leur entourage. La réussite de ce voyage ne dépend pas automatiquement du ou des talents de l’invité. Les valeurs véhiculées dans cet échange telles que: la courtoisie, la politesse, le respect, l’humilité, la confiance (sans arrogance, ni condescendance) y occupent une place dont l’importance est si souvent sous-estimée par certains.

Voici l’exemple de l’une de mes interviews réalisée avec un musicien jazz du nom de Rich Della Ratta il y a de cela quelques années.

Bonne écoute !

Lien du player : https://www.podomatic.com/podcasts/radioeben-ezerinternationale/episodes/2014-01-09T13_15_48-08_00

 
Leave a comment

Posted by on March 3, 2021 in Uncategorized

 

I-KLEZIA Live

Chers amis et amies, chers frères et soeurs, 

Je rends gloire à notre Dieu qui m’a confié ce média, la RCEI, comme un outil pour le rayonnement de sa gloire et lui en suis très reconnaissant. Ce dimanche encore, je donne rendez-vous à tous ceux d’entre vous qui n’ont pas d’église ou qui ne peuvent malheureusement pas s’y rendre et que la leur n’organise pas de culte en ligne. Le rendez-vous est aussi fixé avec les malades incapables de s’y rendre, les prisonniers ayant quelques minutes d’accès au net, les SDF vivant dans la rue ainsi que pour tous ceux qui, pour diverses raisons ne vont pas ou ne vont plus à l’église. L’invitation est aussi lancée à tous ceux qui par curiosité voudraient offrir à leur tympans un son différent. Merci de vous joindre à nous de 10:00 à 11:00 pour ce culte d’adoration et de louange en direct. Si vous êtes déjà passés par les aux du baptême et que vous avez à votre disposition du pain et du vin, nous pourrons prendre ensemble la Sainte Cène afin d’enrichir ce moment par la célébration de la mort de la résurrection de notre Seigneur.

Vous pouvez nous retrouver soit via:

Le petit player: https://rceichannel2016.out.airtime.pro/rceichannel2016_a

Le player ventage : https://rceichannel2016.airtime.pro/embed/player?stream=s2&skin=2&fbclid=IwAR3xzhfjhuy8sS_PUZn1M2bLgoEo7T7olGFDZ9vkxx8W0OJGLRR2W5jeUDM

La page d’accueil: https://rceichannel2016.airtime.pro

Ou notre site officiel: http://www.radioeben-ezerinternationale.com

À tout de suite !

Bon dimanche !

 
Leave a comment

Posted by on February 28, 2021 in Uncategorized

 

LES DÉFIS DU VIVRE ENSEMBLE

Quand l’oncle se sépare de son neveu

«Abram remonta d’Egypte vers le Néguev avec sa femme et tout ce qui lui appartenait. Lot était avec lui. Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or. Il se rendit par étapes du Néguev jusqu’à Béthel, jusqu’à l’endroit où était sa tente au début, entre Béthel et Aï, là où se trouvait l’autel qu’il avait fait la première fois. Là, Abram fit appel au nom de l’Eternel. Lot, qui voyageait avec Abram, avait aussi des brebis, des bœufs et des tentes. La région ne suffisait pas pour qu’ils habitent ensemble. En effet, leurs biens étaient si nombreux qu’ils ne pouvaient plus rester ensemble. Il y eut une dispute entre les bergers des troupeaux d’Abram et les bergers des troupeaux de Lot. Les Cananéens et les Phéréziens habitaient alors dans le pays. Abram dit à Lot: «Qu’il n’y ait donc pas de dispute entre toi et moi, ni entre tes bergers et les miens, car nous sommes frères. Tout le pays n’est-il pas devant toi? Sépare-toi de moi. Si tu vas à gauche, j’irai à droite, et si tu vas à droite, j’irai à gauche.» Lot leva les yeux et vit que toute la plaine du Jourdain était entièrement arrosée. Avant que l’Eternel n’ait détruit Sodome et Gomorrhe, c’était, jusqu’à Tsoar, comme un jardin de l’Eternel, comme l’Egypte. Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain et se mit en route vers l’est. C’est ainsi qu’ils se séparèrent l’un de l’autre. Abram s’installa dans le pays de Canaan, tandis que Lot s’installait dans les villes de la plaine et dressait ses tentes jusqu’à Sodome.»
‭‭Genèse‬ ‭13:1-12‬ ‭S21‬‬

Version Louis Segond, NEG 1979 – Copyrights Société Biblique de Genève

Pour vous procurer un exemplaire du livre: https://maisonbible.fr/fr/

 
Leave a comment

Posted by on January 25, 2021 in Uncategorized

 

UNE PAROLE POST-DILUVIENNE POUR CE JOUR

UNE PAROLE POST-DILUVIENNE POUR CE JOUR:

«L’Éternel dit à Noé: Entre dans l’arche, toi et toute ta maison; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération. Tu prendras auprès de toi sept couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; une paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle; sept couples aussi des oiseaux du ciel, mâle et femelle, afin de conserver leur race en vie sur la face de toute la terre. Car, encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j’exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j’ai faits. Noé exécuta tout ce que l’Éternel lui avait ordonné. Noé avait six cents ans, lorsque le déluge d’eaux fut sur la terre. Et Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge. D’entre les animaux purs et les animaux qui ne sont pas purs, les oiseaux et tout ce qui se meut sur la terre, il entra dans l’arche auprès de Noé, deux à deux, un mâle et une femelle, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre. L’an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s’ouvrirent. La pluie tomba sur la terre quarante jours et quarante nuits. Ce même jour entrèrent dans l’arche Noé, Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux: eux, et tous les animaux selon leur espèce, tout le bétail selon son espèce, tous les reptiles qui rampent sur la terre selon leur espèce, tous les oiseaux selon leur espèce, tous les petits oiseaux, tout ce qui a des ailes. Ils entrèrent dans l’arche auprès de Noé, deux à deux, de toute chair ayant souffle de vie. Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Puis l’Éternel ferma la porte sur lui. Le déluge fut quarante jours sur la terre. Les eaux crûrent et soulevèrent l’arche, et elle s’éleva au-dessus de la terre. Les eaux grossirent et s’accrurent beaucoup sur la terre, et l’arche flotta sur la surface des eaux. Les eaux grossirent de plus en plus, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel entier furent couvertes. Les eaux s’élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes, qui furent couvertes. Tout ce qui se mouvait sur la terre périt, tant les oiseaux que le bétail et les animaux, tout ce qui rampait sur la terre, et tous les hommes. Tout ce qui avait respiration, souffle de vie dans ses narines, et qui était sur la terre sèche, mourut. Tous les êtres qui étaient sur la face de la terre furent exterminés, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel: ils furent exterminés de la terre. Il ne resta que Noé, et ce qui était avec lui dans l’arche. Les eaux furent grosses sur la terre pendant cent cinquante jours.»

‭‭Genèse‬ ‭7:1-24‬ ‭

Version Louis Segond, NEG 1979 – Copyrights Société Biblique de Genève

Pour vous procurer un exemplaire du livre: https://maisonbible.fr/fr/

 
Leave a comment

Posted by on January 21, 2021 in Uncategorized

 
 
%d bloggers like this: