RSS

LE PHÉNOM’AIME QUI MÈNE: OH J’AIME ! EN SUIS-JE SÛR ?

“Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom. (Luke 21: 17 – LSG)”

Après des mois d’observation et d’analyse, j’ai constaté un phénomène tout nouveau sur les réseaux sociaux qui n’a sans doute laissé personne indifférent. Ce phénomème a fait son apparition avec les mots “j’aime” ou “like”. Normalement, on pouvait croire que ces vocables ont rapport avec la qualité d’une publication quelconque, sa teneur, sa pertinence. Mais ,si au tout début les choses se passaient apparemment ainsi, au fur et à mesure que le temps passe, leur sens évolue et ils subissent d’énormes changements. De nos jours, le verbe aimer en langage RS (réseaux sociaux) n’a pas toujours rapport avec la publication que ce soit une vidéo, un chant, une photo ou autre. Ce petit “like” ou “j’aime” coûte beaucoup plus cher qu’on le croirait. C’est une nouveau moyen de paiement, une sorte de couronne de gloire, un signe de popularité. Il ne faut surtout pas s’attendre à le voir au-dessous  de n’importe quel article ou publication. Le “j’aime” est définitivement un outil dont on se sert pour exprimer d’abord sa propre existence, faire sa propre promotion. C’est donc une nouvelle forme de billet de banque que l’on ne sort pas à tors et à travers ou n’importe comment de son porte-feuille. Avant de cliquer, on observe si c’est bien la place idéale pour se mettre en valeur, attirer l’attention sur sa personne.

Je vous propose ce petit test: “Allez dans votre liste d’amis ou contacts votre réseau préféré, vérifiez bien le nombre. Parmi cette quantité, observez bien le nombre pasteurs, d’artistes, de spécialistes de tout genre, de croyants confirmés, etc. Essayez de comparez la présence de gens qui réagissent sur vos publications au nombre des personnes que vous avez comme amis. À votre grande surprise, vous verrez, en jetant un oeil sur d’autres profile que les “likes” et le commentaires dépendent surtout de la position sociale, du physique, des études voire l’endroit ou vivent les gens.

Un artiste, un homme politique ou un pasteur très connu peu un beau matin en se réveillant poster sur son mur un message très banal du style: “Bonjour les amis, petit déjeuner délicieux…” ou encore: “Journée de bronzage à la plage” ou encore: “Petite ballade à Paris”. Et dans les secondes qui suivent ce post, les likes et les commentaires tombent comme de la grêle du ciel. L’on peut se demander: “Mais qu’est-ce qui a d’édifiant, de surprenant dans ces simples phrases confirmant un état purement temporaire et éphémère? Comme nous venons de le signaler, ces likes sont comme des pastilles colorées que les amis (es) collent sur ces publications pour faire leur propre publicité. Sans utiliser de longues phrases, ils disent silencieusement: “Regardez, un tel ou untel est mon ami, je figure sur son profil, on y lit même mon commentaire. N’est-ce pas chouette?

Une vidéo ou une photo postée par un inconnu mais qui peut faire mourir de rire obtiendra des milliers de likes et des commentaires aussi hilarants que la publication.
C’est actuellement l’un des critères qu’utilisent certains réalisateurs pour sélectionner les artistes de demains. Il leur suffit d’en collecter une quantité étonnante pour qu’ils confirme leur notoriété. Mais où se situe le petit chrétien par rapport à tout cela?

Nul besoin de vous dire que toute cette hypocrisie crée un climat ou la jalousie et l’orgueil ne peuvent pas s’offrir le luxe d’être absentes. Comment voudriez-vous qu’un mur où les likes foisonnent et où les commentaires tombent comment les arbres de l’Amazone ne déclenche pas un peu de jalousie d’une part et de l’orgueil d’autre part? Seuls ceux qui sont bien imbus de leur objectif ainsi que des réalités du paysage, sauront prendre les choses avec prudence et beaucoup de recul.

Quelle doit donc être l’attente du croyant qui veut utiliser cette outil moderne de communication comme une aide pour son mynistère, sans se laisser prendre dans ce piège? L’important est de ne pas travailler pour attirer l’approbation de la foule. Depuis le temps des prophètes, en passant par celui de Jésus et de ses disciples jusqu’à aujourd’hui, l’admiration n’a pas été du côté des porteurs de la vérité. Si dans certains cas elle a pu l’être, c’était à titre provisoire ou temporaire. Une homme de Dieu couvert de gloire depuis ici-bas doit impérativement s’interroger sur sa gloire à venir. Jésus n’a jamais promis l’admiration de la foule à ses disciples. Il les a au contraire préparés pour accueillir à coeur joie la haine, la perscution, la prison et même la mort à cause de son nom: “Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.”

Êtes-vous parfois tentés de prendre un peu de temps pour compter vos likes vos dislikes et vos commentaires afin de vous positionner par rapport aux autres: qui es le plus aimé, le plus connu, qui a plus de côte? Pense à la grosse erreur de David quand il a décidé de faire le comptage de tous les soldats de son armée. Une opération apparemment anodine qui a pourtant provoqué la colère de Dieu. Toute opération qui consiste à renforcer notre moi, mettre en évidence nos réalisations personnelles, nos exploits, nos succès bref, notre propre gloire, ne sera nullement vue du ciel. Notre relation avec le Seigneur, notre écoute de son Esprit habitant dans nos coeurs nous permettra de comprendre quand la ligne est sur le point d’être franchie.

Que Dieu dans sa grâce nous aide à nous positionner par rapport au tendances de notre société présente dans le cercle des croyants mais glorifiant peu son nom ! Aimons-nous les uns les autres, encourageons et exhortons-nous mutuellement en faisant attention pour ne pas transformer nos relations en fond de commerce avec les “likes” comme du vrai likide (liquide). Que Dieu dirige nos coeurs vers la connaissance de son amour, le vrai, afin de pouvoir aimer comme Il nous a aimés et nous aimera éternellement !

Qu’il en soit ainsi !

Amen !

Nous attendons votre visite sur nos sites:

La radio: http://www.radioeben-ezerinternationale.com

Le podcast: http://www.radioeben-ezerinternationale.podomatic.com

 
Leave a comment

Posted by on September 1, 2015 in Uncategorized

 

TRIOMPHE PASCAL

TRIOMPHE PASCAL

TRIOMPHE PASCAL
Elle est vide la tombe où gisait le Maître, la Vie !
Comme Il l’a annoncé: la mort n’a nul pouvoir sur Lui.
Il est sorti vainqueur de ce combat libérateur
Qui donne accès au ciel à nous qui étions des pécheurs.

Satan a fait la fête en le voyant sur cette croix.
Pour lui, c’était la fin du salut, son sujet de joie.
Mais, oh alléluia, son calcul était erroné,
Le plan du Créateur jamais ne pouvait échoué.

Chantez ! Dansez chrétiens ! Le Roi est désormais vivant.
Il règne dans les cieux les yeux rivés sur Ses enfants.
Là, auprès de Son Père, Il intercède en leur faveur,
Balayant les mensonges du Diable, l’accusateur.

Il reviendra bientôt comme Il l’a un jour annoncé,
Non comme un doux Agneau mais en un Lion courroucé.
Ceux qui ont méprisé Sa grâce au moyen de la foi
Seront tous condamnés pour l’éternité cette fois.

Merci, ô Rédempteur, pour l’oeuvre parfaite et bénie
Que tu as accomplie afin de nous donner la vie !
Reçois ce doux parfum de notre sainte adoration
Auteur incontestable de notre justification !

Auteur Franck DORISTIL
Matin du 5 Avril 2015
Mon site: http://www.radioeben-ezerinternationale.com

 
Leave a comment

Posted by on April 6, 2015 in Uncategorized

 

UNE PRIÈRE QUI FAIT GRINCER DES DENTS

UNE PRIÈRE NÉGLIGÉE VOLONTAIREMENT
Lecture: Matthieu 9:35-38 “Jésus parcourait toutes les villes et les villages; il enseignait dans les synagogues, proclamait la bonne nouvelle du royaume et guérissait toute maladie et toute infirmité. A la vue des foules, il fut rempli de compassion pour elles, car elles étaient blessées et abattues, comme des brebis qui n’ont pas de berger. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson.” (Matthieu 9.35-38) (Bible d’étude Segond 21).

Je me préparais à aller chercher mon sac dans le vestiaire pour rentrer chez moi après le travail quand cette parole m’est venue à l’esprit: “Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson.” Tout d’un coup, des images les unes plus tristes que les autres commençaient à se défiler devant mes yeux. Tout d’abord, j’essayais d’imaginer dans quel état d’esprit notre compatissant Maître a prononcé ces mots si touchants. Sans m’éterniser sur le contexte qui est tellement bien décrit au verset trente-cinq, je préfère attirer votre attention sur quelques vertus ou qualités que possédait notre Seigneur Jésus et qui l’ont rendu capable de donner ce consigne aux disciple, consigne dont ces derniers avaient également besoin, afin de pouvoir mesurer l’ampleur et l’urgence de la situation et pour répondre à cette invitation solennelle à la prière.

LES EXIGENCES  D’UNE TELLE  PRIÈRE

L’intercession pour la venue d’autres ouvriers dans la moisson n’est pas une chose aussi facile qu’on pourrait le croire. Nous vivons à une époque où certains hommes s’approprient tellement l’oeuvre du Seigneur qu’il ne leur vient que rarement en tête de penser à cette prière. D’ailleurs, même quand les besoins se sont faits sentir et que la moisson en souffre, il leur est plus facile de s’improviser homme orchestre sachant tout faire, en passant du coq à l’âne, au lieu d’accepter ce fait qui saute aux yeux de n’importe quelle personne de passage dans leur assemblée.

Prier le Maître de la moisson pour qu’il pourvoie son église d’autres ouvriers peut même devenir une hantise chez certains. Car, il n’est pas donné à tous de confesser comme le Précurseur de Seigneur, Jean-Baptiste: “Il faut qu’Il croisse et que je dimunie.” Il n’est certes pas facile d’avoir été pendant longtemps la seule référence, le seul à pouvoir tout faire et défaire, la seule voix criant dans le désert, pour ensuite devoir partager le travail avec d’autres, se voir reléguer au second plan, pour permettre au troupeau d’entendre d’autres son de cloche. Chaque ouvrier ayant sa culture, son éducation et son style propre, on n’est pas toujours prêt à accepter ces différences qui vont de paire avec le renouveau.

Le Seigneur n’a pas besoin de clones pour ramasser la récolte. Il cherche des individus uniques, ayant chacun leur propre personnalité et veut aussi que son église ait le même avis. En lisant les évangiles et les épitres, nous pouvons constater l’évidence ce fait. La diversité a toujours été une source de richesse pour le Corps de Christ, mais malheureusement plus d’un le voit tout autrement. On a certes besoin d’ouvrier mais ils doivent être la copie conforme du ou des ouvriers actuels. La moindre différence sera sanctionnée le plus sévèrement possible et les re-cadrages ne se feront pas attendre.

Pour être sincère dans cette intercession en vue de la croissance du nombre des ouvriers pour la moisson, l’humilité, l’amour, la compassion, l’altruisme, l’obéissance et d’autres vertus pareilles sont une nécessité absolue. Il est même impossible de se rendre vraiment compte de l’ampleur des besoins sans avoir fait l’expérience d’un brisement sérieux. Sans cette transformation intérieure, chaque nouvelle arrivée sera également une nouvelle cause de conflit ou de rivalité.

La douleur deviendra encore plus atroce si jamais le bénévolat n’est pas automatiquement généralisé et qu’il faudra pincer une partielle du salaire d’un responsable pour graisser la main d’un de ces éventuels nouveaux ouvriers. Non seulement çà, il y a aussi la question de l’ordre d’arrivée oubd’ancienneté, si bien illustrée dans une parabole des évangiles qui se soulèvera sans nul doute. Ces nouveaux ouvriers auraient dans bien des cas ne pas avoir de compétences, car cela aussi est une cause majeure de friction.

Cette prière nécessite des yeux purifiés, en mesure de voir à la manière du Maître, un coeur aussi large que celui du bon Berger ainsi que des bras fortifiés par son Esprit-Saint pour accueillir avec tendresse et beaucoup de chaleur…

UNE CONTRE-PRIÈRE FLAGRANTE (À voir)

Auteur Franck DORISTIL

Extrait d’un livre en écriture sur le ministère pastoral

 
Leave a comment

Posted by on June 16, 2017 in Uncategorized

 

PAS DANS LE MARIAGE BIBLIQUE, EN TOUT CAS

Alors que les Écritures déclarent que le corps d’aucun des deux conjoints ne lui appartient dans le mariage et qu’ils ne peuvent l’utiliser comme bon leur semble, alors qu’elles leur demande de ne point refuser à l’autre ce qu’il ou qu’elle réclame, de ne s’isoler de l’autre sauf pour un temps de prière, il est courant au jourd’hui d’entendre certains membres du Corps de Christ utiliser le mot “viol” dans le cadre du mariage.

Si l’on peut arriver à une situation où l’un des deux partenaires doit forcer l’autre à lui faire plaisir ( ), cela voudrait donc dire qu’il y avait déjà un blocage dans (voire une dégénérescence de) la relation. Tout refus catégorique sans raison valable (problème de santé ou d’indisposition) est un mépris des injonctions de la Parole et constitue un péché pouvant entraîner l’autre dans l’adultère, une aux bénédictions divines. Un conjoint privant son partenaire de ce qu’il ou qu’elle lui doit est en train de créer une situation propice à l’infidélité et déshonore Dieu par cette attitude et surtout par son endurcissement.

Pour conclure une chose qu’il ne faut jamais oublier c’est qu’en refusant son corps à son conjoint, on invite automatiquement Satan à venir s’installer dans sa relation avec tous ses démons se cachant derrière les vices et les immoralités de toutes sortes. Que Dieu nous donne suffisamment d’humilité, d’amour, de crainte et de discernement pour éviter ces pièges de l’ennemi !

Voici ce qu’en dit la Bible: «Toutefois, pour éviter l’impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. Que le mari rende à sa femme ce qu’il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme. Ne vous privez point l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence.»
‭‭1 Corinthiens‬ ‭7:2-5‬ ‭LSG‬‬.
Ou encore: «Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières.»
‭‭1 Pierre‬ ‭3:7‬ ‭LSG‬‬

Efforçons-nous de garder la ligne de communication ouverte en tout temps, afin de résoudre les problèmes dès leur apparition, pour d’éviter les climats tendus qui plongent le coeur dans l’endurcissement et dans l’insensibilité jusque nous faire voir notre moitié comme “l’agresseur” quand pourtant il ou elle ne demande que ce qui lui est dû selon la Parole du Seigneur !

Qu’il en soit ainsi !

Auteur Franck DORISTIL pasteur et poète

 
Leave a comment

Posted by on June 5, 2017 in Uncategorized

 

SOLID-ARETTE

Comme on quitte l’heure d’hivers pour passer à celle d’été,
Ou encore une prière pour entonner un beau chant,
Tu as décidé enfin le mégot d’abandonner
Pour embrasser ce combat de tout coeur et triomphant.

Tu te moquais sciemment de ses néfastes effets,
Alors qu’au fond de ton coeur tu appelais au secours.
Aujourd’hui, sans aucun doute, tu n’éprouves aucun regret,
Sauf peut-être cet argent gaspillé dans ce parcours.

Tu le mettais dans un coffre depuis la première clope
Jusqu’à ce jour où nous sommes pour en faire le total,
Tu aurais un bon paquet de billets de teints variés.
Pour le dire tout autrement: un énorme capital.

Sans crier sur tous les toits ou en sonnant la trompette
Sans dire à tous les médias: “Voici, c’est moi le héros !”
On sait bien que ta démarche est dans un sens une fête
Et qu’à cause de cet acte, tu mérites un grand BRAVO.

Tout l’accent doit être mis sur cette noble aventure.
Qui a donc eu cette idée? Franchement, j’en reviens pas.
C’est bien le choix d’une vie plus saine dans le futur;
Un marquage de bons points utiles dans tous les cas.

 

Le 05/11/2016
Auteur Franck DORISTIL
L’un des poèmes composés pendant le moi sans tabac de l’an dernier.

 
Leave a comment

Posted by on May 31, 2017 in Uncategorized

 

L’ÉGLISE ET LES CONFLITS D’INTÉRÊT (Extrait d’un livre en écriture sur la vie pastoral)

CONFLITS D’INTÉRÊT DANS L’ÉGLISE (Extrait d’un livre en écriture sur le ministère pastoral) :
“Nos assemblées étaient composées d’hommes et de femmes différents les uns des autres et s’engageant parfois dans des activités d’une indépendance relative par rapport au Corps, il est important de faire en sorte que les conflits d’intérêts y soient réduits au stricte minimum.

Un responsable ou un membre d’église faisant partie d’un organisme dont dépend aussi cette dernière, aura toujours à choisir entre les intérêts de son église et ceux de l’organisme pour lequel ou avec lequel il travail. Les problèmes internes, mêmes les plus simples, seront vus tout autrement quand il en fera part à ses collègues de l’extérieur. Et les conseils qui lui seront prodigués n’auront pas toujours la neutralité comme couleur. Croyez-moi !

Tout compte fait, une personne occupant une fonction quelconque dans une organisation dont dépend son assemblée n’aura pas la tâche facile quand il lui faudra trancher sur certaines questions où les intérêts des deux s’entremêlent. Le bien de l’église (la communion entre les membres, le bon fonctionnement des différents ministères, la résolution des conflits, etc.) doit être la première priorité et la plus grande du responsable. Il est bon que chaque assemblée soit membre d’une ou de plusieurs associations, mais il faut veiller à ce que ces liens contribuent à la croissance de l’oeuvre à tous les points de vue et non le contraire.”

Auteur Franck DORISTIL

 

 

 
Leave a comment

Posted by on May 12, 2017 in Uncategorized

 

UNE LOUANGE AU GOÛT AMER?

 

“C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère.Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât. (Psaume139: 13 – 16 – LSG) “

L’un des passages bibliques qu’aiment beaucoup citer les chrétiens est celui-ci: “Je te loue de ce que je suis une créature merveilleuse” que nous trouvons dans l’extrait de ce magnifique psaume cent-trente-neuvième. Pourtant, aujourd’hui, j’étais interpellé par ce verset, en réfléchissant sur le manque de sincérité avec lequel ces paroles sont souvent prononcées dans nos églises par nos frères et soeurs de couleurs, pour être plus clair, les noirs. Lorsque je pense à la jalousie que provoquent tant de fois les cheveux lisses de nos frères et soeurs européens ou blancs chez des gens nés de nouveaux, quand je sais que plus d’un vont jusqu’à prendre des risques en appliquant sur leur peau des produits très dangereux pour leur santé, juste pour la rapprocher un peu du teint de celle de leurs voisins européens, on peut se demander s’il y a un brin de sincérité dans ces coeurs.

Quand un croyant quelconque, à chaque fois qu’il doit se coiffer, se met à râler, à murmurer en reprochant Dieu d’avoir donné de tels cheveux au noirs, rend-il gloire au Créateur pour son oeuvre? Prétendre, d’une part, louer Dieu d’avoir fait de nous des créatures uniques, merveilleuses et admirables, et d’autre part, nous plaindre sans cesse du fait qu’il nous faut trop de temps pour nous coiffer, que nos cheveux sont trop crépus, que notre peau est trop noire, est-ce cela un chant de louange? Si nous voulons apprendre ce qu’est un vrai chant de louange, notre Créateur est le seul à pouvoir nous l’apprendre parfaitement, car devant son trône tout s’écrie: Gloire ! (Nous dit la Bible).

Notre attitude ne pousse-t-elle pas Dieu à dire: Je regrette d’avoir créé un tel ou une telle, car il ou elle n’arrête pas de se moquer de l’ouvrage de mes mains? Ce n’est pas du tout rigolo, je suis convaincu que Dieu n’est pas sourd à ces râlements incessants provenant des lèvres de “vrais croyants”. Mon frère, ma soeur, depuis quand avez-vous lu ce psaume? Avez-vous bien réfléchi sur les mots répétés trop souvent à la va vite? La prochaine fois que l’on vous demandera de le lire, sondez votre coeur avant. Et, si vous ne vous sentez pas en état, il vaudra lieux garder le silence. Car, Dieu n’en est pas du tout dupe, Il lit dans vos pensées et sait combien vous Lui mentez.

Depuis quand avez-vous osé dire merci à Dieu pour votre corps et particulièrement votre peau brune et vos cheveux noires et crépus? Ah ! Vous me direz sans doute que cela ne se fait pas, pourtant c’est exactement ce qu’a fait le psalmiste. En observant soigneusement son corps, tout ce qui lui venait à l’esprit c’était la reconnaissance et la louange. Pourtant, David était un homme comme nous avec ses imperfections. Mais, ces dernières ne l’ont pas empêché de voir l’empreinte de la gloire de Dieu et de Sa sagesse infinie dans son être.

Et alors, que faut-il faire maintenant? Franchement, je ne vous donnerai aucun conseil, laissez plutôt son Esprit vous parler. Acceptez que Son doigt vienne toucher tout ce qui dans votre vie jette du discrédit sur sa magnifique oeuvre. Connaissant le silence qu’adoptent certains hommes d’église par rapport aux questions éthiques, je vous dirais tout simplement de chercher l’Éternel dans la prière et dans le jeûne. Demandez-Lui pardon d’avoir tant de fois passé en dérision ce qu’Il a fait avec tant d’amour et de soin. Ce Dieu plein de sollicitude qui n’hésite même pour de compter tous les cheveux de nos têtes, comme nous le dit Sa parole. Peu importent la couleur de votre peau, la longueur de vos cheveux, votre taille, grande ou petit, vous êtes une créature unique, un vrai chef-d’oeuvre au yeux du Créateur. Faites confiance à sa parole, Il ne ment jamais.

La prochaine fois que vous devrez vous coiffer, appliquer de la crème sur votre peau, souvenez-vous de cette réalité: Vous avé été créés par un Dieu qui ne s’est jamais trompé. Votre corps dans son ensemble (cheveux courts et frisés en touffes très serrées, peau brunie ou noire très foncée) porte l’empreinte de Sa gloire. et imbus de ce fait, avec gratitude et respect, nous pourrons enfin nous joindre au psalmiste pour chanter en choeur:
“C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère.Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât. (Psaume139: 13 – 16 – LSG) “

 
Leave a comment

Posted by on April 19, 2017 in Uncategorized

 

BIO-PAST (Un espace dédié aux pasteurs libres cherchant un endroit pour servir)

BIO-PAST: Nouvelle façon d’encourager les pasteurs
Bonjour ! Cette déclaration de notre Seigneur stipulant: “la moisson est grande mais il y a peu d’ouvrier” est-elle toujours d’actualité? Si oui, saviez-vous qu’il y a un grand nombre de pasteurs et autres ouvriers qualifiés pour le ministère qui prient jour et nuit pour trouver un endroit où ils pourront mettre au service d’une assemblée les dons reçus du Maître?

Aujourd’hui, grâce à internet et aux réseaux sociaux, nous sommes en contact direct avec des centaines voire des milliers de responsables d’église du monde entier. Pour aider ces ouvriers passifs dans leurs recherches d’opportunités dans le ministère, nous allons lancer sur notre site un coin spécial dédiés à ces serviteurs. Nous avons l’assurance que cela leur permettra de trouver un endroit où ils pourront consacrer leur vie au service du Seigneur.

Connaissez-vous un pasteur, un prédicateur ou un missionnaire ayant un bon témoignage qui se trouve dans cette situation? Merci de le mettre en contact avec le webmaster de la RCEI qui lui offrira gratuitement une page de présentation.

Au service du Maître,
Franck DORISTIL, pasteur et webmaster pour la RCEI

Site officiel: http://www.radioeben-ezeribternationale.com

Nos podcast: http://www.radioeben-ezerinternationale.podomatic.com

 
Leave a comment

Posted by on April 14, 2017 in Uncategorized

 

BIO-PAST (Special corner for free pastor seeking opportunity to serve)

BIO-PAST: “What is that mean to you: Being connected with hundreds, even thousands of church leaders from every where ? Is it for you a amazing occasion to pray for one another ? Invite others to share your pulpit or help them to see an open door to a new ministry? Blessed are those who are learning to use the web blessings to bless others !
In this connection, we will start very soon a new ministry on our official website entitled “BIO-PAST” to provide a worldwide exposure to some ordinate pastor searching a full-time ministry. Please, join us in prayer for this dedicated corner on our radio’s website ! http://www.radioeben-ezerinternationale.com

 
Leave a comment

Posted by on April 14, 2017 in Uncategorized

 
 
%d bloggers like this: